Cameroon - Ke hoʻohanaʻana i ka ikaika: Hoʻohaunaʻo ENEO i kaʻokiʻana i ka mana i ka Community Urban Community of Douala no ke kūʻaiʻana i hoʻokahi piliona FCFA


Au 31 décembre 2018, la Communauté Urbaine de Douala (CUD) doit à l’entreprise de production et de commercialisation de l’énergie électrique la somme d’un milliard de FCFA.

Incroyable, pourtant vrai ! La compagnie de production et de commercialisation de l’énergie électrique, ENEO réclame à la Communauté Urbaine de Douala (CUD) une ardoise d’hoʻokahi piliona FCFA. ENEO envisage une interruption de son service au sein de cette institution dont le budget prévisionnel 2019 est de près de 50 biliona FCFA, souligne le quotidien EcoMatin paru le 15 avril 2019.


«Le sujet a été abondamment débattu par les grands conseillers de la Communauté Urbaine de Douala. A l’occasion de l’adoption du compte administratif, exercice 2018 de cette institution, le 29 mars 2019. Celui de la gestion du portefeuille débiteur de la Communauté Urbaine de Douala à l’endroit de ses partenaires multilatéraux particuliers ou institutionnels. Parmi les plus préoccupants, figurent les comptes de gestion CUD-ENEO et CUD-CAMTEL (Cameroon telecommunications, renseigne notre confrère.

Le point de la situation a été fait par Fritz Ntone Ntone, le délégué du gouvernement auprès de la CUD. Certains grands conseillers estiment qu’ENEO devrait être plus indulgente vis-à-vis de la CUD. C’est le cas de Jean Jacques Lengue Malapa, le maire de Douala 1er. «La Communauté Urbaine de Douala reste une grande institution malgré les tensions de trésorerie qui parfois lui sont exogènes. Vouloir lui couper le courant est intolérable. ENEO et la CUD sont deux démembrements de l’Etat», clame l’édile.

«Cette situation préoccupe l’exécutif communautaire. Nous envisageons trouver au plus vite une solution afin de lever cette menace qui pèse sur notre institution», avait indiqué M. Ntonè Ntonè. Au final, rapporte EcoMatin, une rencontre d’urgence de haut niveau entre l’exécutif communautaire et les dirigeants d’ENEO s’est tenue le lundi 1er avril 2019, avec pour axe de discussions l’évaluation de la situation des portefeuilles débiteurs des deux institutions, ainsi que l’examen des voies et moyens pour une compensation de dette, suivie de son règlement concerté.


Uaʻike muaʻia kēiaʻatikala https://actucameroun.com/2019/04/16/cameroun-consommation-de-lenergie-eneo-menace-de-couper-le-courant-a-la-communaute-urbaine-de-douala-pour-une-ardoise-dun-milliard-de-fcfa/