DRC: Ka leka hoʻomaopopo o kēia Pōʻakolu 10ʻApelila -'Afelika

– La presse parue à Kinshasa a fait de la polémique autour des propos tenus par le président de la République aux Etats-Unis son chou gras. Elle est revenue notamment sur l’élection du bureau définitif de l’Assemblée nationale.

Le POTENTIEL de ce matin revient sur la grande polémique du moment et titre à sa Une : « FCC-CACH : controverse autour de “déboulonner” ». Ce journal note qu’il a suffi « d’un mot prononcé par le chef de l’Etat lors de son séjour américain pour que la coalition au pouvoir (FCC-CACH) se lance dans une escalade verbale. » Dans ses écrits, le confrère souligne que le FCC ne s’est pas retenu devant ce qu’il qualifie de « certains propos militants » tenus par Félix Tshisekedi en sollicitant l’appui d’ «une puissance étrangère pour déboulonner le système dictatorial » en RDC. « La plateforme de Joseph Kabila se sent trahie tandis que son partenaire CACH fait preuve de sérénité et se montre déterminé à aller jusqu’au bout du grand chantier ouvert par le président Félix Tshisekedi », fait remarquer ce quotidien.

Abordant le même sujet, La PROSPERITE signe à sa manchette : « FCC-CACH : Félix Tshisekedi joue à l’apaisement ! ». Le quotidien de Mont Fleuri évoque, dans ses colonnes, le bémol du chef de l’Etat après ses propos tenus aux USA. « Je veux m’attaquer à tout ce qui a avili le citoyen congolais et qui a contribué à affaiblir le développement de notre pays. Toutes ces antivaleurs de corruption, de violation des droits de l’homme, de brimades, toutes ces habitudes qui consistaient à traquer les opposants parce qu’ils avaient émis un son contraire par rapport aux autorités du pays […], ce n’est pas autour de ce qu’ils faisaient avant […] C’est ça que je vais déboulonner »”, a dit Félix Tshisekedi, rapporté par la consœur.

Un débat qui, pourtant, s’alimente toujours, car FORUM DES AS écrit en deuxième titre : « Justifier pour certains, inopportuns pour d’autres : les propos de Fatshi continuent de faire polémique ». Ce tabloïd note que la promesse de Félix Tshisekedi de XCHARXdéboulonner le système dictatorial en RDCXCHARX a « fortement déplu à ses alliés du FCC qui ont vigoureusement réagi. » Dans une interview diffusée par la Voix de lXCHARXAmérique hier mardi 9 avril, Félix Tshisekedi a expliqué ce quXCHARXil voulait dire par XCHARX déboulonner le système dictatorial en RDC XCHARX. Le chef de lXCHARXEtat précise quXCHARXil sXCHARXagit de mauvaises pratiques du passé auxquelles il fait allusion et non des individus, éclaire le confrère. « … XCHARXSi nous allons dans cette coalition avec le FCC, cXCHARXest autour de ces principes que je viens de vous étayer ici. Ce nXCHARXest pas autour de ce quXCHARXils faisaient avantXCHARX, explique Félix Tshisekedi qui fait ainsi lXCHARXexégèse de son oral », écrit FORUM DES AS.

Dans un tout autre duel, le trihebdomadaire AFRICANEWS titre : « Course au perchoir de l’Assemblée nationale : Lokondo vs Mabunda, le duel des fauves ». La candidate de la coalition FCC-CACH va croiser le fer avec l’élu de Mbandaka, présenté en indépendant, rapporte le confrère. Ce journal note également au sujet du député Henri-Thomas Lokondo qu’« avec l’alignement de ce coriace parlementaire, réputé d’être indépendant d’esprit au point de refuser ‘‘la logique de mot d’ordre’’ qui semble caractériser le PALU et alliés, surprise et sensation sont annoncées. » Avant de commenter que depuis les années Zaïre, « Lokondo a laissé des traces indélébiles dans son parcours politique qui font transparaitre une personnalité intelligente, équilibrée et réaliste dans ses interventions avec une probité morale quasi-irréprochable. »

Par ailleurs, l’Agence congolaise de presse (ACP) s’est penchée sur les législatives tenues à Beni, Butembo et Yumbi et titre dans son bulletin du jour : « Proclamation des résultats des élections législatives à Beni, Butembo et Yumbi ». Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Corneille NangaaYobeluo, a publié mardi à Kinshasa, les noms de quinze députés nationaux et quinze autres provinciaux déclarés provisoirement élus lors des élections législatives nationales et provinciales, tenues le 31 mars dernier dans les circonscriptions électorales de Yumbi dans la province du Mai-Ndombe et celles de Beni-ville, Beni-territoire ainsi que Butembo dans la province du Nord-Kivu, a rapporté l’ACP.

Dido Nsapu/MMC


(DNK/Yes)

Uaʻike muaʻia kēiaʻatikala ʻO DIGITAL CONGO