People: Ma hope o ka haʻaleleʻana iā Neverland, hana kaʻohana a Michael Jackson i kāna puke pono'ī e pale aku iā ia

Wanda People, la contre-attaque est lancée ! Plusieurs semaines après la diffusion aux Etats-Unis du documentaire Leaving Neverland, qui a contribué à mettre à mal l’image de Michael Jackson aux yeux du grand public, sa famille monte au créneau. Les proches du roi de la pop ont choisi de réaliser leur propre documentaire pour le défendre. La solidarité de ça ! La Wanda Team vous explique.

Vous n’avez pas pu louper cette Wandayante affaire Wanda Peeps. Il y a quelques temps, a été diffusé sur les chaines HBO et MXNUMX le très controversé « E haʻalele ana iā Neverland », un accablant documentaire qui donne la parole à deux victimes présumées du Roi de la pop, Wade Robson et James Safechuck, qui y racontent de manière explicite les agressions sexuelles dont ils auraient été victimes plus jeunes.

Tandis que de nombreux fans de Michael Jackson continuent de clamer l’innocence de leur idole et que des doutes planent depuis peu sur les témoignages de ses accusateurs, la famille de l’interprète de “Thriller” a décidé de faire jouer son droit de réponse en sortant son propre documentaire, Hoha !

poʻomanaʻo, 'o Neverland Firsthand : Investigating the Michael Jackson Documentary et publié le XNUMX mars dernier sur YouTube, le film dure XNUMX minutes et déconstruit les accusations d’agression sexuelle portées par “Leaving Neverland”. Taj et Brandi Jackson, neveu et nièce du roi de la pop, ou encore son ancien directeur technique, Brad Sundberg, figurent parmi les intervenants dans ce mini-documentaire.

Taj Jackson
Brandi Jackson
Brad Sundberg

"Il n’y a pas un million d’années, j’ai vu en Michael Jackson un enfant qui semblait être affligé, blessé, abusé“, déclare Brad Sundberg dans une interview avec le producteur Liam McEwan, incluse dans le film. Et de poursuivre : “Neverland était un endroit paisible, sûr et amusant."

Taj Jackson quant à lui affirme que son oncle “vivait par procuration” auprès des enfants car il n’avait lui-même pas eu d’enfance. Il explique notamment que les mots d’amour manuscrits présentés par les deux accusateurs n’étaient en fait que des petits mots d’encouragements. Des notes que ses frères et lui ont aussi reçues et que Michael Jackson signait “Oncle Doo Doo".

Brandi Jackson enfin raconte sa rencontre avec Wade Robson, l’un des accusateurs de son oncle avec qui elle est restée en couple pendant XNUMX ans. Une relation qui n’est pas évoquée dans “Leaving Neverland” car selon elle « cela aurait discrédité toutes ses accusations ». Elle affirme que ce dernier « a toujours été un peu opportuniste ». Selon lui, il aurait rendu publiques ces allégations dans le but de réaliser des bénéfices financiers. « Il sait se positionner dans différentes situations qui lui seront avantageuses d’un point de vue financier », lance-t-elle alors dans le documentaire.

Hum Wanda People avec tout cela, la crédibilité de Leaving Neverland en prend un sacré coup. Donc les gens là voulaient nous mettre dans le sac alors hein ? En tout cas, on ne peut que saluer la solidarité de certains proches de Michael Jackson qui, contre vents et marrées s’évertuent à laver son honneur bafoué. Toute chose que sa soeur ʻO Janet Jackson ne gère toujours pas !

Faites-vous un avis sur le documentaire plus bas.

CB

Uaʻike muaʻia kēiaʻatikala https://www.jewanda-magazine.com/2019/04/people-apres-leaving-neverland-la-famille-de-michael-jackson-realise-son-propre-documentaire-pour-le-defendre/