MINFI:ʻoi aku ka nui o nā pono o ka hoʻolālā penikala 1800 mai ka moratoriumʻelua makahiki

Selon un communiqué du ministre des Finances, Louis Paul Motaze, cette période leur permet de régulariser leur situation administrative.

Ouf de soulagement pour les retraités. Ils passent à la caisse depuis la fin du mois de mars 2019. D’après le communiqué du ministre des Finances, « Un moratoire de deux ans leur a été accordé pour la production de leurs actes de mise en retraite en vue de la régularisation de leur position administrative ». Aussi les retraités dont la prépension est en cours disposent-t-il d’une période supplémentaire de deux ans.

Pour l’heure, l’enveloppe de cette prépension n’est pas encore connue. Cependant, Louis Paul Motaze rassure que «La reprise en solde de cette catégorie de pensionnés n’occasionne aucune perturbation majeure dans le cadrage budgétaire ».

Instauration de la prépension

Elle a été instaurée en 2012. En effet, « Il était question de prendre en solde les personnels de l’État qui vont à la retraite. Et, ainsi leur permettre de continuer à avoir un niveau de vie décent », explique une source au ministère des Finances.

Mais après cette instauration qui représente 80% du salaire, une évaluation a été faite dans la période 2016-2018. Ainsi, les données ont fait état de 1868 retraités tombés en déchéance. Pour les économistes, cette mesure du ministre des Finances réduit l’accumulation de la dette salariale au Cameroun.

@ Dieudonné Zra

Uaʻike muaʻia kēiaʻatikala http://www.crtv.cm/2019/04/minfi-plus-de-1800-retraites-beneficient-dun-moratoire-de-deux-ans/